Apprendre à encaisser les coups : est-ce possible?

Encaisser les coups, ça s’apprend. Mais sûrement pas en s’en prenant plein la poire, bien au contraire. Mis à part quelques exercices visant à muscler le cou et les trapèzes, le seul vrai moyen d’encaisser un coup est en fait d’en réduire le choc à l’impact. Pour ça, deux solutions: l’anticipation et la technique.

encaisser les coups

“Pour savoir encaisser les coups, il faut en prendre beaucoup”, un mythe à bannir au plus vite.

Pendant longtemps, beaucoup ont cru que plus on recevait de coups, plus on était résistant. C’est effectivement vrai pour certaines parties du corps, comme les tibias par exemple. Les os deviennent plus épais et plus denses après une fracture ou après avoir été sollicités brutalement. On pourrait se dire qu’il en est de même avec la mâchoire. Cependant le KO ne vient pas d’une mâchoire brisée mais d’une onde de choc qui vient faire taper le cerveau contre les parois du crâne. Il n’est pas possible de muscler une partie spéciale du visage ou du cerveau pour s’en prémunir.

Le “menton de verre”

Pire, les KO à répétition tendent à rendre la possibilité du KO encore plus grande. De grands champions connus pour leur bravoure et leur capacité à encaisser les coups ont fini leur carrière à tomber à la moindre “pichenette” un peu appuyée. C’est ce qu’on appelle le “menton de verre”. On peut voir beaucoup de vidéos sur Internet où on peut voir des “entraîneurs” frapper leurs élèves à la tête pour les endurcir. C’est complètement stupide. Ils ne font qu’entamer le “capital d’encaissement des coups” de ceux-ci.

https://www.youtube.com/watch?v=chVnenXgWZM&ab_channel=CombatSportsYes%21

Une évolution des mentalités chez les professionnels

On a pu observer une évolution ces dernières années dans le monde du combat par rapport à ce constat. Les salles de boxe “old school” ont commencé à faire moins de sparring dur pour éviter de casser leurs champions. Il y a cependant un équilibre à trouver. Le sparring dur est essentiel pour travailler un mental de guerrier et pour simuler au mieux les sensations d’un vrai combat. Mais d’un autre côté si on tire trop sur la corde, on risque d’écourter considérablement la carrière du combattant. 

Un Floyd Mayweather peut se permettre de combattre à 40 ans passés car il n’a pris que très peu de coups grâce à son génie de la boxe défensive. À l’inverse vous trouverez dans des salles de boxe de quartier des gamins de 20 ans qui ne sont plus autorisés à combattre par le médecin (il est vrai que c’est plus généralement un problème aux yeux dans ce cas-là, mais la quantité de coups encaissés en est aussi la cause).

Encaisser les coups, mode d’emploi

Quand on fait un sport de combat de percussion, on apprend à mettre des coups mais aussi et surtout à en recevoir. Une situation de combat est inhabituelle pour le commun des mortels. C’est une situation très stressante pour quiconque n’y est pas habitué. Nos réflexes instinctifs ne sont bien souvent pas les bons et il convient de les changer au plus vite pour éviter de finir le cerveau en bouillie.

Quelques erreurs de débutant

Un débutant aura tendance à pencher sa tête en arrière lorsqu’il prend des coups. Or il n’y a pas pire : mettre sa tête en arrière fait découvrir le menton qui devient alors une cible facile. Les muscles du cou vont aussi moins amortir le choc. Une deuxième erreur consiste à fermer les yeux. Si fermer les yeux est un instinct protecteur lorsque l’on reçoit un projectile, cela devient dangereux si un deuxième projectile est en approche. Le coup qui met KO c’est souvent le coup que l’on ne voit pas venir.

Un bon boxeur saura rester le menton baissé et gardera suffisamment son calme pour être capable d’ouvrir les yeux et de ne pas passer en mode proie. Le combat entre deux humains, c’est la même chose que dans le règne animal. Tourner le dos à un prédateur et s’enfuir en courant n’est souvent pas la bonne solution. Montrer à votre adversaire que vous paniquez et vous en prendrez deux fois plus.

Rouler avec les coups

Un boxeur donnera déjà moins d’opportunités à son adversaire de lui mettre un coup fatal. Il développera aussi certains muscles comme ceux du coup qui permettront d’amortir les chocs. Tout ceci étant dit, il convient de détruire ce mythe du boxeur à la mâchoire indestructible. Les seuls avantages qu’a le boxeur sont l’anticipation et la technique. Ces deux éléments ne vont pas le rendre plus résistant mais vont réduire considérablement l’impact des coups perçus. 

L’anticipation

Il a été prouvé scientifiquement que les sportifs de haut niveau ont un temps de réaction plus court que la moyenne. Concrètement, si on a plus le temps de voir venir le coup, on a plus de temps pour adopter une position défensive. Il existe bon nombre d’exercices pour travailler la prise rapide d’information. L’anticipation, c’est aussi connaitre les patterns (schémas répétitifs) : après un gauche droite vient généralement une gauche, etc.

La technique

Bien entendu, l’idéal est encore de ne pas avoir à encaisser mais plutôt d’éviter ou de parer les coups. Ceci étant dit, ce n’est pas toujours possible. Si on a pas le temps d’esquiver ou de bloquer, en dernier recours, on accompagne le mouvement en recevant le coup. C’est ce qu’on appelle dans le jargon “rouler avec les coups”.

https://www.youtube.com/watch?v=7eWPwsCC3QY&ab_channel=haNZAgod

Des muscles à developper

Ce dernier point vient un peu contredire ce que j’ai dit précédemment. Il existe une méthode d’entraînement pour devenir plus résistant aux coups. Elle consiste à muscler les parties de notre corps qui vont venir atténuer le choc. En effet, les muscles du cou et les trapèzes font office d’amortisseurs pour notre tête. Attention! Ça ne veut bien sûr pas dire que l’on devient insensible et immunisé contre les KO. C’est simplement un petit plus.

https://www.youtube.com/watch?v=NZVxHlfEoTw&ab_channel=PrecisionStriking

Pour plus d’analyses techniques, rendez-vous ici!

Le samouraï, le rônin et le maître de thé.

Découvrez cette légende japonaise

--> apprenez une technique de Jedi pour hacker le cerveau d'un agresseur  !

Vérifiez bien que le mail n'est pas dans les spams!

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 5 mai 2021

    […] tordu, ce qui ne va rien arranger. Même pendant l’esquive il faut être en position d’encaisser un coup : menton baissé, cou bien droit rentré dans les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *