Esquives en boxe anglaise : guide complet

Les esquives sont un incontournable de la boxe anglaise. Aussi spectaculaires que difficiles à réaliser, elles représentent un mystère pour les débutants. Dans cet article nous allons voir les différents types d’esquives, la manière de les travailler ainsi que quelques conseils qui vont vous permettre de progresser plus vite.

Sommaire :

Esquives: Les erreurs de débutants

Ne bougez pas trop la tête

Les débutants font pratiquement toujours la même erreur. Ils bougent beaucoup trop la tête. Or, pour toute esquive, la tête ne bouge pratiquement pas. Tout est dans une légère flexion des jambes et la rotation du buste. Réfléchissez un instant, votre tête sera toujours au-dessus de vos épaules. Pour prendre conscience de cela, bougez votre tête et votre cou en laissant le reste de votre corps totalement immobile. Vous voyez bien que vous n’allez pas esquiver grand-chose de cette manière, l’amplitude de mouvement est trop faible. Si vous ne bougez que la tête pour esquiver, non seulement vous allez vous faire toucher mais en plus vous allez vous faire toucher le cou tordu, ce qui ne va rien arranger. Même pendant l’esquive il faut être en position d’encaisser un coup : menton baissé, cou bien droit rentré dans les épaules.

Ne regardez pas dans les yeux

Vous vous souvenez de Ronaldinho qui faisait une passe à droite en regardant à gauche? Les yeux de l’adversaire ne donnent que peu d’informations et peuvent facilement induire en erreur. Plutôt que de regarder dans les yeux, il est bien plus efficace de se concentrer sur la ligne des épaules. Imaginez un trait horizontal entre les épaules, qui passe sur les clavicules et la partie supérieure des pectoraux. Ne fixez pas un point particulier, essayez de regarder la zone en entier. C’est un coup à prendre mais vous constaterez très vite la différence. C’est sur cette ligne que vous allez détecter les micro-mouvements qui vont vous permettre d’esquiver à temps. Ce conseil vaut aussi bien pour la boxe anglaise que pour les sports pieds-poings.

Ne baissez pas la garde

Autre erreur commune. Les débutants ont tendance à oublier complètement leur garde quand ils esquivent. Gardez bien en tête que la garde c’est le filet de secours. Il est vrai que parfois les boxeurs pro baissent la garde en esquivant. Mais quand on débute, il vaut mieux travailler les bases. Quand vous serez plus expérimenté, libre à vous de ne pas suivre les fondamentaux de la boxe classique, mais en attendant montez les bras.

Remiser

Esquiver pour esquiver ne sert pas à grand-chose. En revanche, une esquive réussie donne une formidable opportunité de contre. Et un contre, c’est souvent un coup qui fait mal. Entraînez-vous à toujours “remiser” après une esquive. Il serait dommage de ne pas exploiter la faille créée dans la garde de l’adversaire.

Ne pas faire un mouvement trop ample

L’esquive parfaite est une esquive où le coup frôle la tête, et ce pour deux raisons. La première est qu’étant près du bras de l’adversaire, il sera plus difficile pour lui d’enchaîner avec un deuxième coup. La deuxième est qu’un mouvement trop ample va vous déséquilibrer. Moins vous bougerez pendant l’esquive, plus vous serez à même de contrer en étant bien sur vos appuis.

Esquiver TOUJOURS vers l’extérieur

Bien que j’ai très rarement vu ce type d’erreurs même chez les débutants, je tiens à le préciser. Esquiver a pour but d’éviter de prendre un coup : il est contre-productif d’en éviter un pour se mettre en situation d’en prendre un autre. N’esquivez pas un jab en dirigeant votre tête vers la droite de l’adversaire. Petite nuance avec les esquives rotatives : on peut légèrement accompagner le coup pour ensuite passer dessous et se diriger vers l’extérieur.

esquive boxe anglaise

Conseils pour s’améliorer

Relâchez-vous

C’est LE point essentiel : pour réussir une esquive, il faut être détendu. Pas facile me direz-vous et je confirme. Il est dur d’être calme quand on prend une patate. Alors comment faire? La réponse est simple : l’expérience. Plus vous vous entraînerez, moins vous aurez peur des coups. Ça, personne ne peut le faire à votre place. Gardez quand même en tête ce principe. Moins vous serez crispé, plus vous aurez de facilité à esquiver.

Travaillez le coup d’oeil

Travailler les réflexes ça s’apprend. Tout comme vous pouvez faire grossir vos muscles, vous pouvez réduire le temps de communication d’informations entre les yeux et le cerveau. J’écrirai un article prochainement sur le type d’exercices que vous pourriez faire. Pour résumer, tout exercice avec une cible mouvante demandant une réaction physique rapide de votre part est un bon entraînement.

Repérez les “patterns” de l’adversaire

Faire une esquive n’est pas qu’un travail de réaction. Il y a aussi une part non négligeable d’anticipation. Tous les boxeurs, à fortiori les moins expérimentés, ont des “patterns” (des schémas répétitifs). Par exemple, untel aura tendance à finir toutes ses attaques par un crochet du gauche. Un autre contre systématiquement tous vos jabs avec son bras arrière, etc. Analyser cela vous donnera des informations précieuses. Attention quand même, votre adversaire peut intentionnellement vous induire en erreur avec un faux pattern pour mieux vous surprendre.

esquive boxe

Les différents types d’esquives:

Il existe deux types d’esquives : les esquives latérales et les esquives rotatives. On pourrait y ajouter le retrait qui consiste à reculer sa tête et/ou le corps tout entier. Nous allons voir comment les effectuer ainsi que la manière de s’y entraîner . (Les conseils qui suivent sont pour la boxe anglaise. En pieds-poings, le jeu d’esquives est radicalement différent, pour la simple et bonne raison qu’on s’expose facilement à un kick en esquivant).

Les esquives latérales

Comme son nom l’indique, ce sont les esquives de côté. On les utilise pour éviter les directs, en particulier les directs du gauche. Comme je l’ai conseillé plus haut, il ne faut pas bouger seulement la tête. Cette esquive s’effectue en exerçant une légère flexion de la jambe du même côté où l’on esquive : si j’esquive à droite, je plie légèrement la jambe droite. Tout compte fait, cela consiste plus à se baisser qu’à se pencher d’un côté.

Cette esquive est principalement utilisée pour éviter les jabs (directs du bras avant), donc en se penchant vers la droite. Esquiver du côté gauche est relativement dangereux car on se trouve exposé au bras arrière de l’adversaire, son bras le plus puissant. A éviter, tout du moins au début de votre apprentissage.

Ce que je viens de dire s’applique dans le cas où l’adversaire est droitier. Face à un gaucher, ce n’est plus valable. Mais retenez qu’il vaut mieux éviter d’esquiver latéralement du côté du bras arrière du boxeur adverse.

S’entraîner aux esquives latérales

Pour vous entraîner aux esquives latérales, l’idéal est d’avoir un partenaire qui vous envoie des directs. Commencez par vous entraîner sur le jab du partenaire. Au début lentement, puis de plus en plus rapidement jusqu’à aller à la vitesse maximale. Ensuite quand vous sentez que vous maitrisez plus ou moins, faites le même exercice sur son direct du droit. 3e et dernier exercice, votre partenaire envoie au hasard un jab ou un direct du droit.

esquives boxe

Les esquives rotatives

Celles-ci consistent à dessiner un arc de cercle en U avec sa tête, de gauche à droite ou de droite à gauche. Elles sont selon moi plus efficaces que les esquives latérales. Premièrement elles sont souvent moins risquées. En esquivant latéralement, notre tête est une cible qui se déplace sur une ligne horizontale. Avec une esquive rotative, la cible bouge horizontalement ET verticalement. Résultat, elle devient beaucoup plus difficile à toucher.

S’entraîner aux esquives rotatives

L’exercice le plus répandu pour travailler les esquives rotatives est le suivant: une cordelette tendue d’un endroit à un autre de la pièce, à hauteur du menton. En vous déplaçant vers l’avant dans un premier temps, faites une esquive rotative suivie d’un enchaînement de coups (le classique “gauche-droite-gauche” par exemple). Puis esquiver de l’autre côté et refaites l’enchaînement, et ainsi de suite. Une fois arrivé au bout, faites la même chose mais cette fois-ci en reculant.

Lorsque vous faites votre esquive, pensez à avoir la tête la plus près possible de la corde. Pas de mouvements trop amples, pensez à l’économie de mouvements.

https://www.youtube.com/watch?v=A17N3G8vlpE&ab_channel=BoxingAcademyFrance

Voilà, j’espère avoir été complet dans cette explication des esquives en boxe anglaise. N’hésitez pas à me poser des questions si vous en avez. Pour plus d’articles sur la boxe, rendez-vous ici!

Le samouraï, le rônin et le maître de thé.

Découvrez cette légende japonaise

--> apprenez une technique de Jedi pour hacker le cerveau d'un agresseur  !

Vérifiez bien que le mail n'est pas dans les spams!

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 12 mai 2021

    […] On a vite tendance à ne penser qu’à l’attaque. Servez-vous de votre adversaire imaginaire pour vous entraîner aussi à la défense. Esquivez, bloquez, parez, et pensez à remiser. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *