Quel est le meilleur sport de combat pour la rue?

Le meilleur sport de combat pour la rue? C’est la question que beaucoup de monde se pose et la réponse est complexe. Tout d’abord de quoi parle-t-on? Qu’est-ce que se défendre dans la rue? Les situations peuvent être très différentes et il convient de les distinguer en au moins deux grandes catégories.

Catégorie 1 : je défends ma vie et/ou celle de quelqu’un d’autre ( copine, ami, inconnu…)

Catégorie 2 : je défends mon honneur ou celui de quelqu’un d’autre.

Aucun sport de combat ne prépare à se faire agresser en bande ou au couteau. Alors sont-ils totalement inutiles dans ce genre de situations? Je tenterai d’y répondre dans un prochain article. Pour l’instant, je préfère me concentrer sur la 2ème catégorie : typiquement une bagarre de bar, en 1 contre 1 ou contre plusieurs adversaires. (A noter que l’on peut vite passer de la catégorie numéro 2 a la numéro 1).

Une réponse facile: le MMA

Oui, mais le MMA est une réponse trop vague. Même au top niveau, les combattants ont des styles très différents. Il existe un trop grand nombre de compétences a acquérir pour pouvoir devenir un expert dans tous les aspects du combat. Au fil du temps, 4 principales disciplines se sont imposées comme étant indispensables :

  • en striking (debout) : la boxe anglaise et le muay thaï (boxe thaï)
  • au sol: la lutte et le jiu-jitsu brésilien

Maïtrisez les 4 et vous serez à l’aise en combat à main nues en 1 contre 1. Mais parmi ces 4, quelles sont les plus efficaces pour la rue? Essayons de les départager.

FIGHT : BOXE ANGLAISE VS MUAY THAï

Sur le papier, la boxe thaï part vainqueur. La boxe anglaise ne se focalise que sur les poings tandis que la boxe thaï permet d’utiliser les poings mais aussi les coudes, les genoux et les tibias. Cette dernière comprend aussi l’utilisation du clinch, c’est-à-dire l’accrochage, interdit en boxe anglaise. Il est clair que sur un ring, l’affrontement entre un boxeur et un boxeur thaï ne durerait pas longtemps et finirait 9 fois sur 10 par la victoire du boxeur thaï. Néanmoins, le contexte de la rue présente quelques différences avec le ring :

L’absence de gants

Contrairement à une idée reçue, les gants servent plus a protéger les mains que la tête de l’adversaire. Il n’en demeure pas moins vrai qu’un coup porté sans gants fera plus de dégâts qu’avec gants. Une bonne maîtrise de ses poings et la capacité d’esquiver les coups sont l’apanage de la boxe anglaise.

Finir au sol = danger

Dans la rue, pas de tatami ou de bois léger pour amortir la chute. Il faut éviter de tomber à tout prix. Mettre un kick c’est s’exposer dangereusement à une glissade ou à une projection. La garde de boxe anglaise est plus ancrée au sol, avec les jambes plus écartées qu’en muay thaï, ce qui permet un meilleur équilibre. De plus, mettre un kick en jeans et sans s’échauffer n’est pas chose facile.

Plusieurs adversaires potentiels

Une autre raison pour laquelle il faut éviter d’aller au sol. La présence de plusieurs adversaires signifie que l’on va devoir être sans cesse en mouvement pour éviter d’être encerclé. Encore une fois, les déplacements sont le point fort de la boxe anglaise comparé au muay thaï plus statique.

Vainqueur : Boxe anglaise

FIGHT : LUTTE VS JIU-JITSU BRESILIEN (JJB)

Dans la cage , les deux sont très complémentaires. Le JJB permet de finaliser un adversaire au sol avec une soumission et la lutte permet justement d’emmener le combat au sol, …ou pas! Selon moi, la lutte présente plusieurs avantages sur le JJB dans la rue:

Le béton est l’ami du lutteur

Quoi de plus terrifiant que de se prendre un slam sur un sol dur. Déjà sur un tatami, la perspective de se faire projeter de tout son poids n’est pas très attrayante, alors sur du béton… La mort est envisageable. À déconseiller si on veut éviter la prison. Un lutteur saura au moins défendre ce genre d’attaque. Le jiu-jitsuka classique s’entraînant peu aux amenées au sol, il n’est pas sûr d’arriver en un seul morceau sur son terrain de prédilection.

Le lutteur décide de la nature du combat

En fonction de l’adversaire, le lutteur peut décider de soit amener le combat au sol, soit de rester debout. C’est un avantage non négligeable qui a en grande partie permis aux lutteurs de dominer le MMA aujourd’hui. C’est aussi très utile dans la rue. Un jiu-jutsuka est un expert au sol mais encore faut-il que le combat s’y déroule. Une bagarre commence toujours debout et il ne sera pas facile d’effectuer la transition debout/sol sans une lutte solide.

La rue c’est pas le ring

Le JJB est toutefois une arme incroyable, presque un pouvoir magique lorsque l’on est en 1 vs 1 contre une personne lambda qui n’a aucune notion au sol. En pieds- poings, même un champion n’est pas à l’abri d’un coup chanceux. En JJB la chance n’existe pas. Un jiu-jitsuka confirmé jouera avec vous comme un chat avec une souris. Cependant dans la rue, le sol est le dernier endroit où il faut se retrouver. Pourquoi? Parce qu’un pénalty dans votre tête effectué par le meilleur ami de la souris est vite arrivé.

Vainqueur : Lutte

D’après moi, une combinaison Boxe anglaise/Lutte est ce qu’il y a de plus efficace pour la rue. Bien entendu, c’est un avis personnel et qui pourrait être remis en question en de nombreux points. Je rajouterai que ces deux arts sont pauvres techniquement comparés à ceux auxquels je les ai opposés. C’est un avantage en situation de stress où les mouvements doivent être simples voire grossiers pour être facilement restitués.

N’hésitez pas à donner votre point de vue en commentaire!

Pour plus d’analyses, rendez-vous ici!

Le samouraï, le rônin et le maître de thé.

Découvrez cette légende japonaise

--> apprenez une technique de Jedi pour hacker le cerveau d'un agresseur  !

Vérifiez bien que le mail n'est pas dans les spams!

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *